Suis-je enceinte ? Ma copine est-elle enceinte ?


Quels sont les symptômes annonciateurs de grossesse ?
Parfois de petits signes plus ou moins discrets peuvent être révélateurs d’une grossesse… Mais rien de sûr encore !

> L’absence de règles
Premier symptôme à surveiller de près : le retard puis l’absence de règles. C’est généralement ce changement qui alerte de nombreuses futures mamans. Néanmoins, certaines femmes ne possèdent pas de cycles parfaitement réguliers et sont souvent sujettes à des retards de règles allant de quelques heures à plusieurs jours. Pour celles-ci, le retard de règles n’est donc pas forcément synonyme de grossesse.

Autre symptôme possible de grossesse : les « règles anniversaires ». Celles-ci correspondent à des saignements ayant lieu le même jour que la date présumée des règles. Moins abondantes que des règles habituelles, ces dernières sont signe de grossesse et correspondent normalement à la nidation de l’embryon au sein de la muqueuse*. En revanche, elles ne sont censées être ni douloureuses, ni persistantes… N’hésitez pas à parler à votre médecin de tout saignement quel qu’il soit : certaines pertes de sang peuvent être le signe d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine.

> Une sensation de seins « tendus »
Autre symptôme de grossesse très connu des femmes enceintes : les seins grossissent et se tendent. Ce symptôme peut apparaître très tôt durant la grossesse, sous l’effet de la progestérone*. Les mamelons changent eux aussi d’apparence et ont tendance à foncer et à devenir plus douloureux. D’ailleurs, les petites glandes de l’aréole ont tendance à grossir et deviennent plus visibles qu’auparavant.

> Les envies particulières
Certaines femmes ressentent dès le tout début de leur grossesse leurs premières envies alimentaires. Soudainement, en plein milieu de la journée ou de la nuit, elles sont friandes de chocolat, de fraises, de poisson ou bien de fromage. A surveiller !

Les nausées
Les premières nausées matinales peuvent être signe de grossesse. Il ne s’agit pas forcément de vomissements dans les premiers temps, mais surtout de dégoût soudain pour un aliment ou une odeur. Par exemple, alors que vous portiez chaque jour votre parfum préféré, ouvrir son flacon vous est aujourd’hui impossible. Cela vous donne une sensation de fort écœurement. Pareil avec votre fromage préféré, ou bien encore, votre tasse de café quotidienne… Bref, vous ne reconnaissez plus vos goûts et… vos dégoûts !

> Un besoin irrépressible de dormir !
Dès les premières semaines de grossesse, les futures mamans sont généralement touchées par une importante somnolence* et une envie très fréquente de dormir. Celle-ci est provoquée par l’effet sédatif de la progestérone libérée pendant la grossesse. Résultat : vous vous sentez très rapidement fatiguée et n’êtes plus capable de veiller tard le soir. Si vous êtes enceinte, apprenez vite à bien dormir au cours de la grossesse. En effet, cette fatigue constante risque de durer tout au long du premier et du dernier trimestre de grossesse.

> Envie de faire pipi !
Autre élément pouvant vous mettre la puce à l’oreille : l’envie fréquente d’uriner. Alors que vous pouviez rester des heures sans même penser à aller aux toilettes, vous avez maintenant constamment envie de faire pipi ! Ces envies d’uriner sont très fréquentes en début de grossesse et proviennent généralement de l’utérus* qui appuie sur la vessie.

> Les troubles digestifs
Les futures mamans sont souvent sujettes aux troubles digestifs. Ballonnements, brûlures d’estomac ou encore constipation sont des maux de grossesse très fréquents. Accompagnés de nausées, certains de ces symptômes pourraient même faire penser à ceux d’une gastro-entérite ! Néanmoins, veillez à ne pas prendre une véritable gastro-entérite ou bien une grippe pour de simples maux de grossesse. Soyez attentive à votre corps et surveillez de près votre état de santé. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

> Les sautes d’humeur
Chez certaines femmes, les sautes d’humeur peuvent apparaître dès le 1er mois de grossesse. Elles vous font passer des rires aux larmes sans que vous ne sachiez pourquoi. Vous vous sentez plus sensible que d’habitude, comme à fleur de peau.

A prendre avec précaution, tous ces symptômes énumérés ne sont pas une preuve incontestable de votre grossesse mais plutôt des éléments pouvant vous mettre sur la piste d’une hypothétique grossesse. Seul un test de grossesse, puis une prise de sang réalisée en laboratoire, pourront apaiser vos doutes et confirmer votre grossesse. Les tests de grossesse sont en vente libre en pharmacie, dans les supermarchés et plannings familiaux. Autre alternative : réalisez une prise de sang chez votre médecin traitant !

Plus d’infos :
//www.infobebes.com/Envie-de-bebe/Tomber-enceinte/Test-de-grossesse

Qui peut m’aider à payer un test de grossesse, une consultation chez un gynécologue*, une pilule contraceptive*… ?
En aucun cas, le prix ne peut être un frein à vos démarches. Vous pouvez introduire une demande auprès du CPAS* (Centre Public d’Action Sociale) de votre commune ou prendre contact avec votre mutuelle afin de savoir quels soins peuvent être remboursés. Ensemble, vous pourrez chercher une solution et peut-être obtenir une aide financière (voir statut Omnio*, dénommé depuis peu “Intervention Majorée” et Tiers payant*).

Des aides matérielles peuvent être obtenues auprès de différents services. N’hésitez pas à les contacter pour demander plus d’informations.